faible en sulfites

La marque collective « faible en sulfites » pour valoriser les efforts des vignerons

Source : https://www.mon-viti.com/node/27031/activer

Qu’est-ce que la marque « faible en sulfites » ?

Créée en 2018, la marque collective « faible en sulfites » permet de mettre en lumière auprès du consommateur les efforts de réduction des sulfites engagés par les vignerons.

Richard Louvenaz, ancien vigneron, a lancé en 2018 à travers sa société Noépierre Vin et Conseils, la marque collective « faible en sulfites ». L’objectif ? Que les efforts de réduction des sulfites engagés par les vignerons et négoces puissent être valorisés auprès des consommateurs.

Richard Louvenaz a crée en 2012  sa société de conseil à Saint-Marcel en Saône-et-Loire (Bourgogne). Il constate les efforts de nombreux vignerons engagés dans la réduction des sulfites, sans valorisation des efforts, ni information visible auprès des consommateur.

« Concernant les sulfites, la loi précise des doses maximales autorisées : 150 mg/l  pour les rouges, 250 mg/l pour les blancs, etc. Les vignerons qui passent sous la barre des 10mg/l peuvent apposer la mention sans sulfites. Mais entre les deux, il n’y avait pas de repères pour le client, ni de valorisation possible pour le vigneron », explique-t-il.

Un vin à 11 mg/l ne se distingue pas d’un vin respectant simplement les exigences légales.

Un macaron apposable sur les bouteilles

Il crée en 2018 la marque collective faible en sulfites, avec un macaron apposable sur les bouteilles (ou logo intégrable dans les contre-étiquettes) qui montre les efforts réalisés dans la réduction des sulfites : il est disponible en quatre couleurs : bronze, argent, or et blanc en fonction de la réduction en sulfites par rapport à la dose maximale autorisée, soit -25%, -50 %, -75% et 0 sulfites. Concrètement les vignerons souhaitant bénéficier de la certification font analyser le SO2 total d’un lot tiré bouché par un laboratoire accrédité Cofrac. Les résultats d’analyse donnent la teinte du macaron.

L’adhésion à la démarche s’élève à 120 euros par an, avec un coût par macaron de 0,05 euros, tarif dégressif, et un pictogramme à 0,025 euros (prix également dégressif).

« Un investissement vite rentabilisé », précise Richard Louvenaz, « en 2019, les domaines qui ont adhéré à la marque faible en sulfites ont enregistré des hausses des volumes de vente sur les cuvées concernées variant de 30 à 105% (pour un Macon Serrieres rouge arborant le macaron Or). La marque collective permet à la fois de se mettre en avant et de rassurer les clients ».

E.T.

Macarons

Les macarons, véritables indicateurs de sulfites informent le consommateur des efforts effectués par le vigneron pour réduire les sulfites.

macarons faible en sulfites

offre nouveaux adhérents

offre nouveaux adhérents

SO2 : quatre macarons pour certifier les doses

Un ancien viticulteur du Chalonnais propose une certification pour soutenir les vignerons, caves ou négociants qui travaillent à la réduction des sulfites. Une façon de renseigner le consommateur de façon claire, en appuyant la démarche sur les analyses de laboratoires indépendants.

Cliquez-ici pour lire la suite de l’article extrait du magazine “Union Girondine””

« Des macarons pour moins de sulfites »

Marque collective : Faible en sulfites

Article publié dans mon-viti.com

Marque collective : Faible en sulfites

Faible en sulfites est une marque collective mise en place par l’ancien vigneron Richard Louvenaz, gérant de la société Noepierre Vins & Conseils, basée en Saône-et-Loire. L’objectif est de rassurer le consommateur sur la contenance en SO₂ de votre vin et d’affirmer son attachement à la lutte raisonnée et par ricochet d’augmenter ses ventes. La démarche consiste à faire analyser sa bouteille de vin auprès d’un laboratoire d’œnologie agréé Cofrac (ou un laboratoire partenaire indiqué sur le site de faibles-en-sulfites). Pour avoir la possibilité de mettre un macaron « faibles en sulfites » sur vos bouteilles, une demande par écrit est à envoyer par mail. Pour obtenir le macaron, un formulaire est également disponible sur le site. Selon le taux de dioxyde de soufre, la couleur du macaron sera différente. Son prix est de 0,05 euros et un abonnement de licence annuelle revient à 120 euros. Richard Louvenaz spécifie que ce prix est dans la moyenne des ventes des médailles des concours de vins. Plusieurs actions ont déjà été entreprises pour faire connaître la démarche. Un film animé en 3D a été conçu par Fantastic 3D Création basé à Lyon afin de promouvoir la marque sur les réseaux sociaux. Le site internet faible-en-sulfites.fr est alimenté par des informations utiles. Un onglet met en lien les metteurs en marché (vignerons, cave coop et maison) avec les clients, pour l’achat de ces vins médaillés. Selon Richard Louvenaz, les ventes peuvent progresse de 50 %.

lien de l’article : https://www.mon-viti.com/filinfo/commercialisation/marque-collective-faible-en-sulfites